La réglementation RE 2020 et son impact sur l’habit et l’immobilier

réglementation RE 2020

La réglementation RE 2020 implique une hausse des coûts des nouvelles constructions. Qu’il s’agisse d’un bâtiment à titre de résidence principale ou à usage professionnel, on peut donc envisager une augmentation plus ou moins conséquente du prix du mètre carré. Pour quelles raisons ? Quels sont les impacts sur l’immobilier ?

RE 2020 : qu’est-ce que c’est au juste ?

La réglementation RE 2020 encore appelée réglementation environnementale a remplacé la RT 2012. Elle est entrée en vigueur à partir du 1er janvier 2021 de manière progressive et touche principalement les bâtiments neufs et rénovés : résidences neuves, appartements et maisons, et bâtiments publics.

À part la performance énergétique d’une nouvelle construction, il faudrait aussi prendre en compte l’empreinte environnementale et la capacité à générer de l’énergie. La RE 2020 a pour objectif de réduire la consommation énergétique des bâtiments neufs et rénovés. C’est pourquoi elle encourage la construction de bâtiment à énergie positive et incite à abandonner peu à peu l’utilisation du gaz.

Depuis le mois de janvier dernier, les professionnels de l’immobilier sont tenus de respecter les critères imposés par la RE 2020. D’abord, il faudrait prévoir une consommation de chauffage inférieure à 12 kwhep/m2 et respecter le seuil minimum d’isolation thermique et phonique ainsi que le seuil de qualité de l’air intérieur. La présence d’une source d’énergie renouvelable est aussi obligatoire et il faudrait limiter l’empreinte carbone. Pour plus d’informations, lisez cet article.

Quels sont les atouts de la RE 2020 ?

Les bâtiments respectant la norme RE 2020 offrent un niveau de confort optimal aux occupants. Grâce à la performance de l’isolation, il est possible de garder une température ambiante à l’intérieur, peu importe la saison. Dans le cas d’une maison à énergie positive ou BEPOS, il n’est pas nécessaire d’utiliser des appareils de chauffage. Par conséquent, le coût énergétique est minime. Aussi, la maison émet moins de gaz à effet de serre, ce qui permet de réduire l’impact sur l’environnement.

Certes, d’après les études menées, le coût de construction d’un logement certifié RE 2020 impliquera une majoration de 10 % par rapport à un bâtiment RT 2012. Néanmoins, ce surcoût sera vite rentabilisé grâce à l’économie d’énergie réalisée.

Quels sont les impacts sur l’immobilier ?

La réglementation RE 2020 peut favoriser le surcoût de matériaux de construction et des appareils de chauffage les moins énergivores. Cela est certainement dû à la hausse constante de la demande de matériaux bisourcés sur le marché. Ce qui se répercutera automatiquement sur le prix de l’immobilier. À court terme, la hausse peut aller jusqu’à 13 % dans le cas des logements individuels et jusqu’à 10 % pour les logements collectifs. En 2030, la majoration peut aller jusqu’à 15 %. Ces surcoûts sont dus au coût des matériaux de construction et du système de chauffage. En outre, selon la fédération française du bâtiment ou FFB, la RE 2020 peut aussi conduire à une baisse du nombre des nouvelles constructions. Pour y remédier, le gouvernement devra alléger la fiscalité. C’est un bon moyen pour encourager l’achat des logements neufs malgré le prix plus élevé.

Quel est le rôle d’un notaire ?
Comment fonctionne la gestion locative ?