Investir dans l’immobilier : quel capital de départ ?

Tout le monde rêve d’avoir sa propre maison pour abriter sa famille. Mais avant de réaliser ce rêve, il faut économiser pas mal d’argent pour les différents frais liés à l’achat et les frais administratifs des documents. Et quelle est la somme de départ pour investir dans l’immobilier ? Voici le guide qui peut vous aider.

Vous avez besoin de combien de sommes ?

Les crédits immobiliers et les prêts bancaires sont insuffisants pour avoir une capitale pour investir dans l’immobilier. Mais pour avoir sa propre maison, c’est aussi nécessaire d’avoir une somme de départ assez pour ne pas trop alourdir sur vos revenues mensuelles. Et cette capitale de départ dépendra de votre choix et à la limite de votre compétence budgétaire.

Mais ce qui est sûr, les personnes qui ont déjà leur capital de départ auront plus de chance pour avoir les prêts hypothécaires. Cela leur permet également de réduire les remboursements mensuels vis-à-vis de leur débiteur. Le but c’est de pouvoir atteindre un apport personnel de 20 % sur la valeur de l’habitation.

Il faut s’attendre aux frais supplémentaires !

Il ne faut pas oublier que l’achat d’une maison n’est pas seulement le prêt immobilier, mais il existe également les différents frais administratifs, les frais de notaire et bien d’autres encore. Malheureusement, la plupart des personnes locataire d’un appartement ne sont pas en mesure de comprendre les frais que peut engendrer être propriétaire d’un immobilier. Les plus courants des exemples sont les primes d’assurance, le frais de l’électricité et du gaz ainsi que le précompte immobilier. Dans certains cas, ses frais supplémentaires vont même s’enlever bien au-delà des frais de location d’un appartement. Avec la capitale pour investir dans l’immobilier, il ne faut pas oublier le coût du déménagement qui n’est pas la moindre des choses.

Jusqu’à quel montant pourrez-vous rembourser par mois ?

Après avoir évaluer la capitale de départ et de se préparer aux imprévus que peut engendrer l’achat d’une maison, il est maintenant temps de définir votre montant de remboursement mensuel. En générale, votre dépense de capitale pour investir dans l’immobilier ne doit pas dépasser le tiers de votre revenue globale. Contrairement aux Belges, un sondage a montré que 25 % de leur population tolère 600 à 800 euros pour le montant mensuel. C’est assez élevé ! Mais bien évidemment, c’est à vous de voir jusqu’où vous pouvez rembourser. En plus des frais d’achat immobilier, il faut garder une somme pour les dépenses en cas de besoins pour le mois.

Investir dans l’immobilier étudiant : bon à savoir
Sud de la France : la région par excellence pour acheter une villa secondaire